Coordination

Mikael De Clercq, Académie de Recherche et d’Enseignement Supérieur
Isabelle Bournaud, Université Paris-Saclay
Joris Felder, Haute Ecole pédagogique Fribourg
Ruth Phillion, Université du Québec en Outaouais


Texte de cadrage

La diversité croissante de la population étudiante et l’évolution des modes d’accès aux savoirs transforment progressivement la paysage de l’enseignement supérieur. Ce constat était déjà émergent il y a 20 ans (Dochy, 2001) mais prend encore plus d’ampleur ces dernières années (De Clercq et al., 2022). De nouveaux défis se présentent tant auxéquipes éducatives (évolution des pratiques, soutien à l’apprentissage et à l’engagement étudiant) qu’aux étudiant·es (changements du métier d’étudiant, nouveaux impératifs d’apprentissage, nouveaux obstacles à l’adaptation). Dans ce contexte de transition et d’évolution il peut être pertinent de porter un regard croisé sur les pratiques d’enseignement et leur capacité à soutenir l’adaptation à l’enseignement supérieur (engagement, persévérance, performance, développement de compétences et du sentiment de compétence; Schaeper et Weiß, 2016). 

Une première piste de réflexion se centrera sur les représentations étudiantes des pratiques d’apprentissage et d’enseignement, et de la façon dont ces dernières soutiennent les étudiant.es dans leur adaptation. La représentation des pratiques touchera également la question du soutien dans l’acculturation à l’enseignement supérieur et la notion d’ethos étudiant (Trautwein et Bosse, 2017) 

Une seconde piste d’analyse se centrera sur la façon dont les équipes éducatives (notamment les enseignant·es) peuvent soutenir efficacement les étudiant·es dans leur adaptation à l’enseignement supérieur. Nous analyserons les pratiques permettant, entre autres, de soutenir l’engagement, l’affiliation, la persévérance et les apprentissages. Cette piste complémentaire permettra de répondre au manque évident de littérature documentée sur le rôle des équipes éducatives dans l’adaptation de l’étudiant·e (Mastrokoukou et al., 2022).

Ce double regard permettra de mieux saisir les enjeux respectifs des corps enseignants et étudiants face aux changements qui touchent l’enseignement supérieur. Cela sera également l’occasion de proposer une analyse transversale permettant de positionner les rôles respectifs des différents actrices et acteurs, (étudiant·es, enseignant·es, chargé·es d’orientation…) dans le processus de réussite dans l’enseignement supérieur. Ce symposium présentera et discutera en outre des cadres théoriques et des méthodes permettant de saisir des objets de recherche complémentaires aussi complexes.


Liste des références bibliographiques

De Clercq, M., Parmentier, M. et Van Meenen, F. (2022). Fair enough?! Investigating the specific challenges of diverse university first-year students. Research Papers in Education, 1-21. https://doi.org/10.1080/02671522.2022.2089214 

Dochy, F. (2001). A new assessment era: different needs, new challenges. Learning and Instruction, 10, 11-20. http://www.sciencedirect.com/science/article/B6VFW-41XMBBR-2/2/8c80d2aae354401b1bbf22fa53519a84 

Mastrokoukou, S., Kaliris, A., Donche, V., Chauliac, M., Karagiannopoulou, E., Christodoulides, P. et Longobardi, C. (2022, 03/28). Rediscovering Teaching in University: A Scoping Review of Teacher Effectiveness dans Higher Education. Frontiers in Education, 7, 861458. https://doi.org/10.3389/feduc.2022.861458 

Schaeper, H., & Weiß, T. (2016). The conceptualization, development, and validation of an instrument for measuring the formal learning environment in higher education. In Methodological issues of longitudinal surveys: The example of the National Educational Panel Study (pp. 267-290). Springer. 

Trautwein, C., et Bosse, E. (2017). The first year in higher education—critical requirements from the student perspective. Higher Education, 73(3), 371-387. 


Coordinateurs et coordinatrices

Justine Jacquemart, Université catholique de Louvain ; Mikaël De Clercq, Université catholique de Louvain ; Frédérique Artus, Université de Mons ; Sylviane Bachy, Université Libre de Bruxelles ; Karine Dejean, Université Saint Louis-Bruxelles ; Sylvie Dony ; Delphine Hauzeur ; Isabelle Lambert ; Fanny Ryelandt ; Dominique Verpoorten ; Valérie Wathelet ; Erika Weinkauf ; Laurent Leduc, Université de Liège ; Johanne Huart, Université de Liège ; Dominique Duchateau, Université de Liège ; Anne-Sophie Nyssen ; Frédéric Schoenaers ; Pascal Detroz ; Isabelle Bournaud, Université de Paris-Saclay ; Magali Gallezot, Université de Paris-Saclay ; Isabelle Gérard, Université Versailles-Saint Quentin ; Ghislaine Gueudet, Hervé Mathias, Patrick Pamphile, Marie-Joëlle Ramage ; Julien Maestracci, Aix-Marseille Université; Alice Constans, Aix-Marseille Université ; Amélie Duguet, Université de Bourgogne ; Sophie Morlaix, Université de Bourgogne ; Lucie Corbin, Université de Bourgogne ; Denis Tavant ; Ruth Philion, Université du Québec en Outaouais ; Stéphanie Demers, Université du Québec en Outaouais ; Catherine Lanaris, Université du Québec en Outaouais ; Mohamed Soudani, Université Claude Bernard Lyon 1 ; Noémie Paquette, Université du Québec à Montréal ; Mélanie Dumouchel ; Frédérique Halliday ; Marjolaine Veilleux, Université du Québec ; Joris Felder, HEP Fribourg ; Bernadette Charlier, Université de Fribourg ; Gaëlle Molinari, Université de Genève ; Nathalie Deschryver, HEP Vaud ; Amaury Daele, HEP Vaud ; David Piot, HEP Vaud.