Colloque scientifique

Abondance, pertinence, éthique :

questionnements sur les données en recherche, en enseignement/apprentissage et en formation

Aujourd’hui, les données sont partout. Le constat est clair : ces dix dernières années, les données, de toutes natures, ont gagné en importance parce qu’elles sont produites en quantité de plus en plus grande, parce qu’elles sont associées à de plus en plus de situations de la vie courante, parce qu’elles sont de plus en plus facilement accessibles et parce qu’elles ont de plus en plus de valeur marchande. Un·e chercheur·euse peut traiter des milliers de réponses à des questionnaires, des dizaines d’entretiens de recherche; un·e enseignant·e peut disposer de traces nombreuses des activités de ses élèves; un·e formateur·trice peut accéder à des données vidéos variées de situations professionnelles ou encore à des entretiens de formation qui constituent un précieux corpus à exploiter pour soutenir le développement professionnel; enfin pour réguler les systèmes dont ils·elles sont responsables, les décideur·euse·s s’appuient sur de nombreuses statistiques, des tableaux de bord présentant des indices, des indicateurs ou encore des tendances.

Produites massivement et collectées de manière intentionnelle ou automatique, traitées de façon de plus en plus sophistiquée par le biais de logiciels ou de l’intelligence artificielle, il importe de se (re)questionner aujourd’hui sur le rapport que nous entretenons avec les données en raison des questionnements pluriels qu’elles soulèvent, parmi lesquels : comment sont-elles produites, d’où viennent-elles, qui les produit ? Sont-elles valides, crédibles, fiables ? Comment sont-elles traitées, transformées, analysées ? Dans quelle mesure sont-elles protégées, partagées, diffusées ? Comment sont-elles exploitées, utilisées, restituées ? Par quels processus produisent-elles du sens pour les différent·e·s acteur·rice·s ou permettent-elles d’agir et de décider ?

L’enjeu de ce colloque scientifique adossé aux symposiums du REF est d’aborder ces différentes questions en les adressant aux chercheur·euse·s, aux enseignant·e·s, aux formateur·rice·s ou encore aux décideur·euse·s.

Sur le plan organisationnel, deux conférences abordant les aspects généraux de cette problématique seront proposées en ouverture et en clôture de la journée. En fin de matinée et en début d’après-midi, deux sessions proposant à chaque fois deux interventions seront proposées autour des champs thématiques suivants : champ de l’enseignement/apprentissage et champ de la recherche en éducation (en deuxième partie de la matinée) ; champ de la formation et des politiques éducatives (en première partie de l’après-midi). À la suite de ces différents apports, une place importante sera laissée à la discussion entre les participant·es.

Programme 

08:45

Ouverture

09:00

Conférence d’ouverture

Pascal Detroz
professeur à l’Université de Liège

Plongée en mer de données, à la recherche de trésors enfouis

Depuis toujours, l’évaluation est un processus consistant à recueillir des données sur lesquelles des jugements sont portés afin de prendre des décisions. Jusqu’à récemment, c’était l’humain, avec ses forces et ses faiblesses, qui était au cœur de cette démarche. Les décisions, rarement binaires, étaient le fruit de discussions, de confrontations de points de vue, voire de l’autorité d’un décideur investi de la responsabilité directe quant à la décision prise et garant moral de celle-ci, conscient qu’une éventuelle erreur pouvait amener à une délibération sur sa propre légitimité.

Aujourd’hui, l’ère numérique nous submerge de données sur nos étudiants, nos pratiques pédagogiques, et nos systèmes éducatifs. Ces données peuvent être traitées par des algorithmes dont la logique n’est pas apparente, pour nous proposer ou nous imposer des décisions qui parfois échappent à la rationalité humaine. Si cette « algorithmocratie » peut effrayer, elle peut aussi, dans certains cas, révéler des processus jusqu’alors invisibles. Entre menace et opportunités, les données et leurs usages seront au cœur de cette conférence inaugurale.

10:15

Déplacement

10:30

Conférences thématiques
matin

Le rapport aux données…

…dans l’apprentissage

Le rapport aux données…

…dans la recherche

Lionel Alvarez
HEP de Fribourg

La quantification grâce à la numérisation, interroger l’encapacitation des enseignant·e·s

La numérisation de l’éducation et de la formation invite certes au déploiement d’interfaces et de médiations multimodales, mais génère avant tout des données. Au-delà des métadonnées que nos systèmes éducatifs offrent aux géants de la tech, il y a aujourd’hui urgence d’interroger comment le corps enseignant peut se servir de cette source d’information pour prendre des décisions didactiques ou pédagogiques. Il y a eu le champ de recherche data-based/informed decision-making montrant des avantages certains, mais amenant concrètement des lourdeurs quotidiennes que les professionnel·le·s de l’enseignement ne pouvaient que rarement assumer. Arrive alors l’adaptive learning qui, théoriquement, permettrait de prendre en charge ces lourdeurs. Alors, comment concevoir un tel dispositif pédago-numérique pour réellement encapaciter le corps enseignant ? Cette communication présentera les fondements théoriques qui sous-tendent la conception de GamesHUB, une plateforme intégrant l’adaptive learning conçue avec une IA explicable, pensée pour aider les enseignant·e·s.

Bénécite Pincemin
Ecole normale supérieure de Lyon

Les données dans la recherche en sciences humaines et sociales : un partage d’expérience

Depuis quelques décennies, la disponibilité de données numériques et les capacités de traitement des ordinateurs ont impulsé une forte évolution méthodologique en recherche. Ainsi, la linguistique a développé l’usage des corpus pour décrire et modéliser les langues, et plus largement les sciences humaines et sociales ont ouvert le champ des Humanités numériques. C’est dans ces domaines que s’inscrit la réflexion présentée ici, basée sur une expérience de recherche en textométrie et l’utilisation du logiciel open-source TXM pour l’analyse de données textuelles en linguistique, littérature, géographie comme histoire : œuvres poétiques, témoignages, entretiens semi-directifs sur le terrain, archive audiovisuelle. Après avoir illustré ces nouvelles pratiques de recherche, nous proposerons un rapport aux données à la fois critique (dénonçant les fausses évidences), philologique (attentif aux sources), herméneutique (soulignant le fonctionnement contextuel des textes et l’implication du chercheur pour donner sens), et éthique (en bonne intelligence avec les principes de la science ouverte).

Thierry Geoffre
HEP de Fribourg

L’adaptive learning à l’école, le penser, le tester et documenter son impact

La plateforme GamesHub est un environnement informatique pour l’apprentissage humain pensé pour des élèves de l’école obligatoire selon :

  • une interface élève-machine qui favorise l’accès à l’activité dans une perspective de conception universelle des apprentissages ;
  • une interface enseignant-e-machine qui favorise la compréhension et l’agentivité de l’enseignant-e au fil des apprentissages et qui soutient l’enseignement ;

Elle est également conçue comme :

  • un environnement ludifié pour soutenir l’engagement et la motivation des élèves ;
  • un milieu didactique pluriel avec une progression didactique pour soutenir les apprentissages.

La présentation explicitera ces enjeux de conception et de développement, à l’interface entre différentes disciplines, présentera quelques résultats intermédiaires et le protocole de mise à l’épreuve dans des classes de 5H-6H (3e et 4e primaire) dans le cadre du projet FNS DocTA2LE-FR (Documenter et Tester l’Apprentissage Adaptatif à l’École en FRançais).

N.N.
Institution

12:30

Repas

14:00

Conférences thématiques
après-midi

Le rapport aux données…

…dans la formation

Le rapport aux données…

…dans les politiques de l’éducation

Valérie Duviver
Université de Mons

L’occulométrie et la vision professionnelle des enseignants: opportunité, défis et utilisation éthique des données

En sciences de l’éducation, l’oculométrie est de plus en plus utilisée et l’intérêt de la communauté à son sujet grandit en conséquence. Tenant compte des derniers progrès technologiques, notre intervention vise à encourager un dialogue continu sur les avantages, les défis, et les opportunités offerts par l’occulométrie, fixe et mobile, tout en soulignant l’importance d’une approche éthique et informée. Plus précisément, cette intervention explore principalement le potentiel de l’occulométrie comme technologie avancée pour enrichir notre compréhension de la vision professionnelle des enseignants, avec une attention particulière sur les considérations pratiques. La communication souligne ensuite l’impératif d’une utilisation éthique et responsable de ces données, en tenant compte de leur nature biométrique sensible et de l’augmentation significative de l’usage des lunettes d’oculométrie dans des contextes réels de classe ces cinq dernières années.

Jacque Babel
Office fédéral de la statistique

Pierre-François Coen
Université de Fribourg

N.N
Insitution

16:00

Pause

16:30

Conférence de clôture

Eric Sadin
écrivain et philosophe

17:45

Clôture

Les rencontres du REF 2024 sont coorganisées par